mardi 19 avril 2011

BIOMASSE ET PELLETS EN PACA

Nous comptions écrire un article sur la biomasse, mais considérant que dans tout domaine, il est inutile de gaspiller, nous vous renverrons sur un article de Wikipédia.
Cet article nous paraît comme souvent sur ce site, « bien ficelé ». Nous allons pour notre part faire le lien entre cet article et les pellets (Granulés de bois)

 Wikipédia :
 « L'énergie tirée de la biomasse est considérée comme une énergie renouvelable et soutenable tant qu'il n'y a pas surexploitation de la ressource, mise en péril de la fertilité du sol, tant qu'il n'y a pas de compétition excessive d'usages (des terres arables, de l'eau), ni d'impacts excessifs sur la biodiversité, etc.). »

Pellets : S’il sont produits en local (par exemple Bouches du Rhône / PACA) pour des particuliers et des petites collectivités, non seulement cela n’entraînera pas une surexploitation mais cela permettra aux collines de PACA d’être mieux entretenues. Les forêts des Bouches du Rhône et du Var sont en effet sous exploitées. La croissance libre des espèces n’a pas que du bon : Les arbres sont trop nombreux  et ne peuvent se développer correctement, on assiste à une raréfaction de certaines essences, des terrains autrefois plantés en Vergers sont aujourd’hui devenus Pinèdes et surtout on constate un abandon des pistes et des chemins, (inaccessibilité en cas d’incendie).

Wikipédia :
L'énergie chimique du bois est libérée par combustion sous forme de chaleur et utilisée directement pour le chauffage ou pour produire de l'électricité. Le bois comme source de chauffage est utilisé à toute échelle.

Pellets : En PACA ils sont produits essentiellement à partir de résineux. Lorsque les granulés sont conformes à la norme « NF premium » ou au « Din+ des Allemands », leur faible taux d’humidité et la nature de leur essence leur confèrent un très haut pouvoir de combustion.
Plus besoin de transporter de grosses quantités (bilan carbone !), plus besoin d’aires de stockage démesurées (PACA est une région très peuplée où l’espace est rare et cher), plus de gaspillage de bois comme on peut l’avoir avec les bûches dont le rendement notamment à l’allumage est peu reluisant.

Wikipédia :
Les problèmes de pollution atmosphérique induits par à la combustion du bois (combustible solide) (concerne notamment les anciens systèmes de chauffage non automatiques, et le contexte urbain). L'utilisation de bois ou de charbon de bois dans des foyers mal conçus ou mal ventilés peut entraîner des problèmes de santé pour les habitants et riverains.
Pellets : Les chaudières ou les poêles à granulés sont effectivement les plus efficaces en matière de chauffage au bois. Les granulés NF sont garantis issus de bois non traités et les fumées ne dégagent donc pas de polluants dangereux. Le côté automatique et surtout programmable des chauffages permet de chauffer quand il faut et ce qu’il faut, sans gaspillage. Les constructeurs et installateurs améliorent en permanence le système d’évacuation des fumées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire